Ne boudons pas notre plaisir

tewoz 16 octobre 2012 11

mon blog n'a plus d'importance

Hier, je l’avais mauvaise.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons, d’abord le week end venait de s’achever et la reprise du taf s’annonçait sous un très mauvais jour avec un train supprimé. Ensuite j’avais des tas de mails à traiter, ce qui est tout à fait illogique puisque je n’étais en théorie pas le seul à revenir de week end… comment ont-ils pu m’envoyer autant de trucs à faire? Et enfin, à l’heure de manger, je me retrouvait solitaire face à ça.

manger un sandwich daunat au bureau

On ne le dirait pas comme ça, mais ça fait facilement parti des sandwichs les plus mauvais qu’il m’ait été donné de manger. Le tout devant mon ordinateur, en bref la misère.

Aujourd’hui, la journée ne s’annonçait pas mieux, d’abord ce matin il faisait froid (si, si), mon Pc avait rebooté dans la nuit sans rien me demander, me faisant perdre tous les documents que j’avais oublié d’enregistrer hier soir en partant comme un voleur (oui, je suis encore trop souvent un gros boulet qui oublie d’enregistrer ses documents au fur et à mesure, alors qu’étudiant, il ne m’est arrivé que trop souvent de perdre les 40 pages que je venais de passer la journée à écrire… elle est compliquée cette phrase, et surement pas très française, mais c’est pas grave je ne la relie pas)
Mais la, alors que je passais à côté d’un bureau, v’là-ti pas qu’on m’alpague en me disant « bah t’es là tà, on t’a pas prevenu tà, tu veux venir tà, on fait un pot ».
D’un naturel méfiant j’ai d’abord jeté un oeil vif dans le bureau en question, pour voir s’il ne s’agissait pas d’un piège.
Point de chefs à l’horizon, même pas l’ombre d’un casse bonbon pourtant sur-représentés dans mon entreprise. Que des gens « normaux », ou presque, en tout cas fréquentable quand la pièce est remplie de moulte mangeailles.

un pot au bureau

J’ai donc mangé et bu pendant 2 heures, j’ai la peau du ventre bien tendue, et depuis 14h je lutte pour ne pas dormir. J’ai une réunion à 17h (oui ca existe), je ne suis pas certain de tenir… On verra.

Comme quoi, la vie en entreprise peut parfois avoir du bon, je sais cette phrase devrait à elle seule provoquer l’auto destruction de mon blog, et pourtant je l’assume, autour d’un bon gueuleton avec des collègues triés sur le volet, et pour peu que cette situation ne soit pas trop intrusive, on peut parfois passer du bon temps au boulot, ne boudons pas notre plaisir.

A bientôt les gens.

11 commentaires »

  1. piotr 16 octobre 2012 a 18 h 36 min -

    si la vie d’entreprise pouvait se résumer à cela la moitié du temps, cela changerait tout de suite l’attrait
    !

  2. Cerbere63 17 octobre 2012 a 10 h 15 min -

    carton rouge pour les documents ouverts sans être enregistrés 😉
    sinon un bon ptit « apero’ avec de bon collegues une fois de temps en temps ça fais pas de mal c’est vrai

  3. annelaurett 17 octobre 2012 a 12 h 58 min -

    Ce que j’adore dans ce billet, c’est le côté « on se retrouve entre nous, à la bonne franquette », de savoir que cet aspect collectif de l’entreprise peut exister et qu’il y a pas que des requins. Il y a un côté « robin des bois » dans cette histoire (vraie). J’adore !!!
    Merci de poster quand-même alors que t’as pas le temps.

  4. tewoz 17 octobre 2012 a 13 h 13 min -

    Piotr> s’il y avait des pors tous les jours, et des salles de sieste, et de ciné à loisir, je pense que je prendrais plaisir chaque jour! 😉

    Cerbere> c’est de ma faute pour les docs, je suis parti comme un voleur pour pas louper mon train.

    Anne> heureusement que ce genre de chose arrive encore, mais je trouve que c’est de plus en plus rare, et de moins en moins convivial en fait. Sauf hier ou c’était sympa. D’ailleurs il reste du gatôô!

  5. Cerbere63 17 octobre 2012 a 13 h 18 min -

    humm du gatôôô 😀

  6. reuz 17 octobre 2012 a 15 h 23 min -

    Nous les pots il y en avait assez souvent. Puis moins parce qu’on ne veut surtout pas passer un moment convivial avec machinette. Et puis après on a supprimé le vin. Pas le droit en entreprise. Du coup on a fait des petits dej. Ou personne ne parle parce que c’est le matin. Et puis au final y avait que les stagiaires. Alors on a supprimé les petits dejs…

  7. tewoz 17 octobre 2012 a 17 h 26 min -

    Reuz> j’ai egalement connu le durcissement de la loi anti alcool au bureau, les pots sont devenus moins enjoués.
    Mais je ne pense pas que cela soit la seule raison. Je trouve que globalement l’ambiance se degrade, et j’ai pourtant pas mal bougé le constat reste le même…
    Et bienvenu sur mon blog! 🙂

  8. FABRICE DUBESSET 19 octobre 2012 a 3 h 51 min -

    ah ces sandwich, qu’est ce que j’en ai mangé:-)

  9. tewoz 19 octobre 2012 a 8 h 45 min -

    Fabrice> moi aussi, mais avouons que c’est quand même franchement degueulasse!!!

  10. Pseudonyme 19 octobre 2012 a 11 h 07 min -

    Quelle durcissement de la loi? Dans mon nouveau travail que j’adore, j’ai eu droit à 2 « petits dej » entre guillemets car il était consititué essentiellement de pinard et de charcuterie.
    Je ne peux pas dire que j’ai été surpris, mais le paté à 8h et le vin blanc à 8h, c’est dur….

  11. FABRICE DUBESSET 19 octobre 2012 a 18 h 01 min -

    c’est claire!

Laissez une réponse ! »

Comme je me fais spammer par des méchants robots, merci de faire le petit calcul ci dessous pour pouvoir poster ! *